Bienvenue chers visiteurs, découvrez ici l'univers de Stellade-6B, à travers ce site.

 

Stellade-6B, c'est un vieux rêve d'enfant qui prend forme. Pendant des années, j'ai conçu ce monde gigantesque dans lequel se mêlent une multitude de races et de cultures. De la zone "Occidantale" et ses nombreuses citées aux architectures avant-gardistes, en passant par la zone "Oriantale" (Oriant et Occidant son deux grandes régions de Stelladem.) ravagée par des guerres incessantes et des populations hostiles. C'est un univers riche de plus de vingt millénaires d'histoire qui vous attend, ainsi que des illustrations sur le héros de cette histoire : John Warpande. Suivez son parcours, ses combats et son ascension fulgurante parmi les plus grands combattants de ce monde.

 

Veuillez noter que ce site est en construction, son contenu sera mis à jour régulièrement et amélioré.

Né à Paris en 1980, j'ai commencé à gribouiller dés 1982, j'ai passé mon enfance dans les imprimeries entouré de papier et de crayons, ce qui à sans doute stimulé mon côté créatif. À l'époque, mes dessins ne ressemblaient pas à grand chose, mais ça me plaisait énormément de créer des petits personnages. J'avais aussi des problèmes de santé qui ne me permettaient pas de sortir comme les autres enfants de mon âge, j'ai donc passé des heures devant mes feuilles enfermé dans ma chambre jusqu'à l'adolescence. Puis je suis passé par différentes étapes avec une progression assez lente, n'ayant pas eu l'opportunité d'aller dans les grandes écoles, j'ai souvent dessiné d'instinct. J'ai passé des années sur le support papier sans réellement atteindre un résultat satisfaisant, il faut dire que le dessin est une discipline complexe qui prend énormément de temps pour arriver à un résultat correct. À 32 ans, j'ai laissé tomber, car je m'étais découragé, ne jamais pouvoir retranscrire ce que l'on à en tête sur papier est frustrant. Finalement, j'ai réussi à progresser un minimum. Je suis revenu sur les bases et j'ai tenté d'en assimiler le plus possible. Ayant fait quelques études dans le graphisme, j'ai appris à me servir de logiciels tels que Photoshop et Illustrator. Puis un jour profitant d'une prime de Noël au travail, j'ai acheté une petite tablette graphique d'une marque très connue. Par le passé, on m'avait fait l'éloge de ces appareils, mais j'étais resté fidèle au dessin traditionnel. En quelques jours, j'étais conquis, la tablette graphique combinée à Photoshop et ses fantastiques outils me permettaient de corriger les erreurs récurrentes de mes dessins. Ayant été formé par le passé à l'assemblage d'ordinateur, je me suis construit une grosse machine et j'ai acheté une tablette graphique proféssionnelle. Le mélange de mes connaissances couplé à l'outil informatique m'a finalement permis de réaliser des dessins représentant à peu prês ce que j'avais à l'esprit. Desormais, je ne pratique plus de dessin traditionnel, mais plutôt de l'art numérique. Je me suis créé un univers tout au long de ces années, et aujourd'hui, c'est avec vous que je partage des morceaux de ce monde imaginaire.

Le dessin, c'est une passion, un rêve, une façon pour moi de m'exprimer et de montrer au monde tout ce que j'ai imaginé depuis toujours. À tous ceux qui pensent que c'est un don, je dis non, le dessin, c'est de longues heures de travail passées devant une feuille de papier ou une tablette graphique. Comme toute pratique, il y a des bases à apprendre, à comprendre et à appliquer. En aucun cas, on vient au monde avec un bon niveau de dessin. Il faut du travail si l'on veut acquérir un minimum de talent. Comme dirait un de mes amis :

 

"Je suis persuadé d'une chose, le talent ça n'existe pas, le talent, c'est le fait d'avoir envie de faire quelque chose et d'en apprendre les fondamentaux. Le talent, c'est de travailler sans cesse sur un seul et même domaine pour en développer le maximum de ces capacités. Accompagné de passion, de patience et de rigueur, le résultat est forcement impressionnant."

 

Concernant mes outils, j'utilise une tablette graphique Wacom Intuos Pro Large et Photoshop Cc. Ce logiciel extraordinaire qui, quand ont le maîtrise, permet de créer de superbes visuels. J'aime jouer avec le pinceau, le lasso polygonal, la fluidité, allant jusqu'à étirer mes dessins pour obtenir un rendu différent. J'ai une préférence pour le noir et blanc, les contours nets, variant l'épaisseur de mes traits afin d'avoir un rendu impeccable. J'utilise certaines bases comme les lignes de forces, le croquis ou encore l'excellent test du miroir.

 

J'ai toujours été dans une dynamique de création, ne surtout pas copier, mais inventer, car le problème de la copie, c'est de ne jamais maîtriser des aspects du dessin autres que la reproduction et de ne pas pouvoir développer son propre style. Par contre, j'ai trouvé des sources d'inspiration dans certaines œuvres, chez certains dessinateurs qui pour moi sont des références.


J'adresse un grand merci à tous ceux qui m'on aidé et accompagné dans ma quête artistique.Une pensée aussi à la mémoire de mon père que j'ai toujours vu un crayon à la main.

De 2017 à 2020

Voici un aperçu de ma progression après quelques milliers d'heures passées à gribouiller, qui m'ont permis d'améliorer mon trait ! Parfois dans l'obligation de recommencer un dessin 4 à 5 fois, je suis capable de retracé un simple trait plus d'une dizaine de fois dans l'objectif d'obtenir le positionnement parfait, celui qui donnera à mon dessin l'aspect désiré. Étant perfectionniste de nature, je n'hésite pas à retoucher mes anciens dessins histoire de modifier les imperfections du passé, avec une tablette cet exercice devient un plaisir même si parfois, je l'avoue cela peut s'avérer énervant. Avec le temps, l'exercice devient de plus en plus simple et je me prends au jeu. Dans une dizaine d'années, je reprendrai surement ce même dessin pour le retoucher encore une fois.

Ma Première illustration !

Voici ma première illustration sur tablette graphique, elle date de 2017. Elle est loin d'être parfaite, mais c'était déjà un bon début. Elle représente le futur tel que je l'ai imaginé étant enfant. Aujourd'hui, cette vision persiste bien qu'elle ai subi quelques altérations. La violence y est omniprésente comme dans beaucoup de représentations du futur, mon monde n'y échappe pas. Des êtres humains massacrés par une race que j'ai nommée Merx, sorte de colosses humanoïdes aux phénotypes proches de ceux des animaux de notre terre. Peut-être un juste retour de baton au vu de ce que notre espèce inflige à la faune et à la flore de notre planète. J'aime les décors très peuplés, car pour moi, le futur est synonyme de surpopulation. Des voitures volantes souvent présentes dans les univers de science-fiction, je crois que plusieurs films en sont à l'origine. Et pour finir, une architecture cubique et épurée, sûrement un des domaines dans lequel je dois m'améliorer.

merci patrice !

Un grand merci à Patrice Vaidie pour les trois manuels d'apprentissage du dessin qu'il m'a confectionné et qui m'ont accompagné toute mon enfance. Quand un professionnel te donne l'opportunité d'apprendre via des documents qui ont été crées pour toi, c'est une chance.

Merci Toto ! 

Deux ans de cours avec un professeur de dessin qui travaille pour Pif magazine et qui à sa propre BD c'est plûtot cool. Merci ToTo pour tes précieux cours sur le croquis.